Le Social Engineering trop facile!

Lors de notre dernier audit de Social Engineering, plus de 50% des 200 destinataires de nos messages forgés ont répondu. Près de 90% de ceux qui ont répondu nous ont donné leur mot de passe. Il est vrai que le piège qui leur a été tendu était incitant. Si les utilisateurs sont toujours aussi attentionnés on peut se demander si ça vaut la la peine d’essayer d’exploiter des vulnérabilités techniques pour pirater un système informatique…